15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://somiio.fr 10000 0

Grèce : les Météores : randonnée & monastères

2 commentaires

Départ de bonne heure et de bonne humeur ce matin : à 8h20 j’étais dans le minibus pour mon « Hiking Tour », une excursion rando avec un guide.

Au début de la randonnée, on a plutôt découvert les Météores version randonnée en montagne. Un couple + moi et le guide, ça faisait un petit groupe sympa.

Après un début assez abrupt où j’ai eu du mal à suivre, on s’est retrouvé sur des petits chemins faciles à négocier.

Et hop, au détour d’un sentier, nous revoilà devant un nouveau monastère encastré dans la falaise, inoccupé et fermé depuis 2019.

À gauche, les quartiers d’habitation, à droite l’église du monastère.

Chris, notre guide du jour est aussi un gars du coin, avec des diplômes supérieurs en économie. Cependant l’économie de la Grèce étant ce qu’elle est, il travaille comme guide à défaut de boulots correspondants à ses qualifications.

La fin de notre randonnée nous a amené devant le monastère du Grand Météore, le plus grand et le plus ancien monastère.

Fondé au milieu du VIVe siècle par le moine Athanassios qui a aussi donné son nom aux Météores, il faut environ 300 marches pour y accéder.

D’habitude, la queue sur ces marches peut prendre jusqu’à une heure pour entrer. Là, la seule limite était la vitesse à laquelle je pouvais monter les marches.

Narthex du Katholicon du Grand Météore

Juste en face du Grand Météore se trouve le monastère de Varlaam, le prochain arrêt.

Varlaam est le nom du moine qui a copié l’idée d’Athanassios en voyant le Grand Météore se construire.

Ouh le copieur ! Si le monastère est plus petit, je le trouve bien plus élégant vu de l’extérieur.

Il faut noter que les monastères sont un peu constamment en travaux pour les améliorer et les agrandir dans une sorte de course à l’échalote.

Pour redescendre, le mec du couple ayant déclaré forfait (ah ah ah, alors qu’il se la pétait au début avec sa femme qui a peur des descentes trop raides et moi qui souffle comme une forge dès que la pente est trop pentue), nous avons profité du minibus d’un autre groupe qui visitait aussi le monastère.

J’avoue que j’étais bien bien fatiguée et affamée. J’ai déjeuné avec le couple (un grec et une brésilienne qui vivent en Floride) dans mon restaurant favori de Kalambaka, Meteora.

Et puis je suis rentrée me poser à l’appartement.

La vue depuis le balcon de l’appartement est sublime et change d’une heure à l’autre : littéralement, ces 2 photos (dessus et dessous) ont été prises à 1h de distance.

J’ai fini ma journée à faire une lessive, à réserver le train et l’hotel pour demain et à me documenter un peu sur la province du Pélion. Sans compter le traitement des photos et l’écriture de cet article.

Et voilà, après l’équivalent de 1664 marches montées pour 8km de balade, je vais aller me coucher. Une bien belle journée de plus !

Article précédent
Grèce : encore les Météores
Article suivant
Grèce : des Météores au Pélion

2 commentaires

  • 17 juin 2021 à 09:41
    Mlle Mi

    Bonjour,
    Je ne connaissais pas du tout cet aspect de la Grèce, et te lire donne tellement envie d’y aller, surtout en ce moment ! Bon, je ne quitterai pas la France cette année, mais merci de me faire voyager par procuration !
    Excellente continuation,

    Répondre
    • 19 juin 2021 à 12:02

      J’espère que tu en auras l’occasion ! C’est tellement beau !

      Répondre

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.