15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://somiio.fr 10000 0

Robe Nina bohème (Fibremood)

3 commentaires

La robe Nina est le patron qui m’a fait acheter le Fibremood n°20 2022 l’été dernier.

Bon, bien sûr, je n’ai absolument pas eu le temps de la coudre l’été dernier. Fallait pas rêver, mon planning de Ministre de la Couture était déjà o-ver-boo-ké. Nanmého, pour qui me prenez-vous ?

C’est donc cette année, en septembre, juste avant de partir en vacances (qui d’autre est dans la team « Dernière Minute Me Voilà » ?), que je me suis mise un coup de pied au fondement pour terminer cette robe à temps.

ITEMBOUTIQUEPRIXQUANTITÉ
Patron magazine Nina de FibremoodFibremood 20 2022114,90 € (déjà rentabilisé)
Lin texturé crèmeTissus de Rêve2 m7,92 €
Voile de cotonTissus de Rêve1,50 m7 €
ÉlastiqueStock0,50 m0 €
Galon petits pointsTrouvé dans la rue1,50 m0 €
Guipure (ancien rideau ?)Récup famille2,50 m0 €
Rubans satinRécupération2 m0 €
FilStock00 €
Total  29,82 €

Le patron de la robe Nina

La robe Nina est décrite sur le site de FibreMood comme « Une beauté ailée avec une taille empire« . Sortez les violons.

Cela dit, même si ça fait un peu grandiloquent, je ne peux pas vrrraiment leur donner tort quand on voit le modèle. Non ?

Non.

Le décolleté plongeant mais safe de la robe Nina

Le haut de la robe Nina est formé par des 2 empiècements devant et 2 empiècements dos plissés serrés qui s’évasent vers l’ourlet de la manche.

La robe Nina de Fibremood vue de face avec son décolleté en V plongeant

Au devant, on retrouve une encolure en V profonde (mais en vrai, ça va) et, au dos, un décolleté carré maintenu par un ruban à nouer sur la nuque (là par contre, on peut oublier le soutif, ou alors une version spéciale dos-nu, par exemple).

La taille est haute, 3-4 centimètres sous la poitrine.

La robe Nina de Fibremood vue de dos avec son grand décolleté carré

La jupe simplement froncée est montée sur cette bande au devant et sur un élastique au dos qui permet d’enfiler la robe sans fermeture supplémentaire.

Et des poches dans la couture sont prévues direct dans le patron ! Formidable 🙂

La robe possède en fait 2 devants et 2 dos superposés de chaque côté pour rester digne quand on lève les bras.

Olé.

Comme il est d’usage chez FibreMood, les explications sont uniquement en images dans le magazine… et totalement insuffisantes sur ce modèle.

J’ai donc été sur le site de FibreMood pour télécharger la « marche à suivre » (gamme de montage avec textes & schémas disponible gratuitement pour tout le monde sur inscription). Et je n’ai pas réussi. ಠ_ಠ

La robe Nina de Fibremood : un modèle dont le style varie en fonction du tissu

Leur site trop saturé, me renvoyait sans arrêt sur une erreur 500 « Le serveur a mis trop de temps à répondre« .

Après moult tentatives aussi irritantes que fréquentes, j’ai fini par leur envoyer un message sur Instagram.

Où on m’a donné une adresse email pour réclamer la gamme de montage en .pdf par email.

Où on m’a répondu « Mais vous pouvez la télécharger directement sur le site« . Gnnnnn.

Une réponse bien excédée et acide plus tard, j’ai ENFIN obtenu les explications avec schémas ET textes envoyé par mail en .pdf. Rhâââ !

Robe Nina de FibreMood en lin ajouré crème dans un style bohème

Voyez comme j’ai retrouvé la sérénité

En réalité, même cette gamme de montage est un peu juste concernant les explication pour réaliser les plis.

En mode : « Ben faites des plis jusqu’à ce que la longueur du devant corresponde à la longueur de la pièce du devant du dessous« . Quelle taille de plis ? Quels espacements ? Ben démerdez-vous.

Heureusement, Fibremood a aussi prévu une vidéo tutoriel spécifiquement sur les plis de la robe Nina. Quand on cumule le tout, l’ensemble des infos devient suffisant.

Sinon, il faut penser à rajouter les marges de couture, patron de magazine oblige, et les infos complémentaires sont présentes : mensurations, tableaux des mesures finies, consommation de tissu par tailles, etc.

Et il suffit de télécharger la marche à suivre gratuite pour se faire une idée en amont… si vous y arrivez.

Ouh, les manches qui virevoltent !

Coudre la robe Nina

J’ai cousu ma robe Nina en taille 36 en suivant l’opinion des blogs & des instagrammeuses. Et c’est nickel.

A posteriori, je n’ai pas la sensation d’avoir modifié le patron… mais en fait si.

Déjà, ma robe est entièrement doublée en voile de coton pour palier à la transparence de ce lin ajouré : 3 couches sur le haut (2 en lin, 1 en coton) et 2 pour le bas (1 lin, 1 coton).

Elle est ainsi à peu près opaque avec des sous-vêtements discrets… un peu moins quand je la porte avec maillot de bain vichy comme on le voit sur la photo suivante.

Ahem. Allez, on dira que c’est l’été !

La robe Nina de Fibremood vue de dos

Ensuite, j’ai utilisé d’anciens voilages en guipure trouvés chez mes parents pour faire le bas de la robe.

Pour réaliser ce volant, j’ai cousu bout à bout mes morceaux de guipure… et bingo ! Pile la bonne longueur.

Cette modification m’a permise de réaliser cette robe 2 m de lin seulement (contre les 2,85 m annoncés). Et il me restait même du lin pour un autre projet que je viens de photographier…

Quasiment toutes les coutures sont terminées par des coutures anglaises ou enfermées dans la doublure.

Avec parfois un petit surjet pour éviter que le lin tissé lâche ne se fasse la malle.

Pour le lien dans le dos, j’ai aussi économisé du tissu en utilisant deux morceaux de rubans de récupération d’un ancien ensemble de lingerie.

Enfin, les manches sont aussi terminées avec un joli galon à petit pois que j’avais trouvé dans la rue, au débarras pendant le Covid.

Au moins, les reste de l’atelier couture de cette petite dame ont trouvé une nouvelle vie chez moi.

Pour le plissé des manches, la formule de calcul de la vidéo a été d’une aide indispensable. Mieux vaut prendre le temps de bien la regarder et de lire toutes les instructions avant de se lancer.

La couture en elle-même ne demande que de la patience (et un pied avec guide pour se faciliter la vie).

La robe Nina de Fibremood et ses manches en forme d'ailes.

La pointe du corsage a été par contre compliqué à réaliser précisément dans ce tissu mou. On a donc une courbe à la place.

Bref.

J’adore cette jolie robe chic pour l’été. Ce lin mou mais avec un beau tombé lui convient vraiment bien, surtout pour faire virevolter les manches !

D’ailleurs, je suis aussi très contente de l’association avec cette guipure et ce petit galon avec ce lin texturé. Ils étaient fait pour ce projet… et j’avoue que c’est un de mes plaisirs de couturière que d’associer les tissus, les fournitures et le patron pour un résultat optimal.

Son style un peu bohème n’est pas forcément ce que je porte le plus mais je lui trouve un air festif et frais. C’est bien aussi de sortir un peu de son style, non ?

Voilà pour ce projet encore une fois parfaitement de saison… on dira que c’est pour faire rêver au cœur de l’hiver 😉 ☀︎☃︎

Article précédent
Gilet Cuddle en velours (Misusu)
Article suivant
Bilan couture 2023

3 commentaires

  • 17 décembre 2023 à 09:05
    Valérie

    Très jolie réalisation. J’adore la finition des manches et la guipure qui font toute l’originalité de ta robe

    Répondre
  • 17 décembre 2023 à 09:25
    missumlaut

    Ravissant, très frais. L’effet d’ensemble et les détails…Surtout les plis ( qui se méritent, on dirait…)

    Répondre
  • 18 décembre 2023 à 07:26
    marie LN

    Bravo pour ce très joli modèle et ces tissus tellement charmants . Quelle artiste (et merci pour vos commentaires rigolos dans vos explications, ça rend la couture beaucoup plus humaine)

    Répondre

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.