15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://somiio.fr/gb 10000 0

Sweat Versy épaulé sans épaulettes (Grasser Pattern)

9 commentaires

Le sweat Versy est un nouveau projet complété de ma liste 2022 ! Yeah ! À la joie du projet fini s’ajoute la petite satisfaction de la case cochée dans la liste. Gniiiii.

Il surfe totalement sur la tendance épaules des années 80, moins épaulette qu’emmanchure, ayant réussi l’amalgame de l’épaulette et du charme. Rhâââ ! Stop. Sortez-moi cette chanson de la tête, je n’en supporte ni le sexisme, ni l’auteur.

Mais bref, vous l’aurez compris, le sweat Versy sort presque tout droit de V. Mais si V (continue à lire si t’as pas la ref).


Hop, le 5e projet coché de ma liste de projets couture 2022 !

ITEM BOUTIQUE QUANTITÉ PRIX
Patron du sweat / robe Versy Grasser 1 4 €
Maille milano Seconde main 2,50 m ≈ 15 € / coupon
Molleton thermocollant Stock 0,20 m 0,50 €
Fil Fil 2000 1 1,50 €
Total     21 €

Le patron du sweat Versy

Le sweat Versy est un patron en 2 versions : la robe et le sweat.

Pour les 2 versions, le haut offre une ampleur moyenne (ni loose, ni ajustée) avec une ceinture élastiquée pour faire blouser à la taille.

Il me rappelle un peu ce que j’ai essayé de faire avec mon blouson Teddy HD.

Les découpes princesse sur le devant et le dos permettent d’insérer les fameux empiècements tout sortis de “V“. 

V” et les envahisseurs reptiliens. Kssssss…

J’ai le droit. On sort toujours juste de la folie du déguisement d’Halloween sur les blogs et les réseaux sociaux anglo-saxons… au moins, mon costume est utilisable dans la vraie vie.

Ouh bah iels n’ont pas l’air commodes hein !

Cette série m’a donné quelques cauchemars quand j’étais pitite… ma mère m’a interdit de regarder Nikita à 15 ans. Mais elle est totalement passée à côté du potentiel cauchemardesque des envahisseurs à figure humaine muants subitement en reptiles verts et gluants. Bref.

Cela dit, le seul cauchemar possible de ce patron est le bas à angles droits des emmanchures et l’assemblage des manches en incrustation.

Toutes les lignes du patrons sont épurées avec des manches droites & longues et un col montant fermé par un zip au dos.

Quand j’ai acheté ce patron (il y a bien 2 ans maintenant), la version anglaise n’existait pas… je l’ai donc en russe. Je ne saurais donc pas vraiment juger de la clarté des explications.

Cela dit, tout est clairement illustré de photos, pour les 2 versions séparément. Les étapes sont détaillées, et beaucoup d’informations supplémentaires (coupe, type de points, mesures finies, aisance, etc.) sont disponibles.

Les patrons russes proposent souvent plusieurs statures & des téléchargements taille russe par taille russe. Attention : les tailles russes sont beaucoup plus petites que les nôtres : vérifiez bien vos mensurations pour choisir la taille !

Le patron du sweat Versy ne déroge pas à la règle avec une gamme de tailles du 38 au 52 en 5 statures (152-158, 158-164, 164-170, 170-176, 176-182).

Coudre le sweat Versy

Je l’ai donc cousu en taille 46 qui correspond plus ou moins à mon tour de taille… mais je me situe plutôt sur le 42 pour le tour de poitrine et le 44 pour le tour de hanches. C’est là où la vente taille par taille a ses limites.

Quasiment tout l’assemblage a été réalisé au point droit à la machine, comme conseillé dans les instructions. 

J’ai surjeté les marges de couture après la couture… mais c’est vraiment une idée à la c**.

Mieux vaut surjeter AVANT de coudre. C’est considérablement moins pénible.

Si vous n’êtes pas trop nazes au jeu des 7 erreurs, vous aurez sûrement remarqué que j’ai modifié le col.

Pour commencer, il est 2 fois moins haut que prévu.

De plus, j’ai aussi absolument zappé le zip au dos. Ça marche parce que ma maille est particulièrement extensible (= s’étire beaucoup) et élastique (= revient bien en forme après avoir été étirée).

Donc je passe la tête sans problème (mais j’enlève les lunettes). Attention : ne répétez pas cette cascade à la maison sans vérifier si ça passe avant la couture définitive !

Concernant les empiècements mi-volants droits, mi-épaulettes, pas de difficulté. Ils s’insèrent tous seuls une fois le reste assemblé.

Pour être sûre que les empiècements ne s’effondrent pas, je les ai thermocollé sur toute la longueur au centre avec une bande de 5 cm (au lieu des 6 mm préconisés).

Et pour être vraiment sûre sûre, j’ai ajouté un morceau de molleton thermocollant de 18 cm sur la largeur à l’emplacement de l’épaule.

Parfois, ça tombe juste quand même (⇢ l’épaule devant gauche ¯\_ (ツ)_/¯ ) !

Vous pouvez d’ailleurs constater que je n’ai même pas essayé de faire des raccords. Franchement, sur des carreaux aussi petits dans une maille fluide et super élastique, c’était perdu d’avance.

Et d’ailleurs, quand je vois ce que je vois dans le métro… je me dis qu’on s’emmerde bien pour pas grand chose.

Mais vous me direz, on ne couds pas pour se comparer aux standards pourris du prêt-à-porter.

Par ailleurs, parlons tissu : bah, je ne sais pas ce que c’est en fait. Je l’ai acheté en seconde main mais je ne sais plus trop où ni à qui.

Mais je me souviens avoir sauté dessus car je regrettais de ne pas avoir plus pris d’un autre milano semblable que j’avais casté pour de la lingerie et que j’avais beaucoup aimé.

Je soupçonne de la viscose, de l’élasthanne et ?

Pour continuer, le bas du sweat m’a posé plus de problèmes que tout le reste.

D’une part, le bas du devant est évasé en éventail. Cela rend l’instruction de “faire un rentré de 4 cm pour créer une coulisse” un peu compliquée. Cela dit, il est tout à fait possible que je loupé un morceau d’explication à cause de la barrière de la langue. 

D’autre part, les empiècements créent 4 zones de sur-épaisseurs à la ceinture. Et, on le sait, les sur-épaisseurs chiffonnent toujours les machines.

Au final, j’ai utilisé une autre technique découverte sur Threads Magazine : coudre un élastique sans coulisse.

L’idée est de :

  • Fermer l’élastique pour former un anneau
  • Surjeter (ou zigzaguer) l’élastique directement sur le bord du vêtement sur l’envers 
  • Puis, faire un rempli vers l’intérieur le long de l’élastique
  • Enfin, fixer le tout avec une couture stretch, avec donc parfois jusqu’à 5 épaisseurs (recouvrement, double-aiguille ou zig-zag)

Et tout ce serait bien passé si ma surjeteuse n’avait pas décidé de me casser les coquilles en me faisant refaire les 15 derniers centimètres environ 8 fois de suite…

Pour terminer, j’ai été étonnée de la longueur un peu rik-rak des manches.

Comme elles étaient juste correctes sans ourlet, je les ai finies avec un élastique pré-plié pour garder la longueur intacte.

Si je devais refaire, j’ajouterais 2-3 cm de longueur.

Conclusion

Ce petit sweat est bien sympa et original !

Je lui trouve 2-3 imperfections de réalisation mais c’est surtout lié à l’effet toute première fois (la première fois c’est toujours moins bien, non ?)… et sûrement la barrière de la langue sur les instructions.

J’ai juste un doute qu’il soit assez chaud pour l’hiver. Il attendra peut-être le printemps.

Est-ce que je ferai une autre version ou la robe ? Probablement pas telle quelle. Mais j’ai quelques idées pour copier ces looks style “tabard” vus sur Pinterest en enlevant les manches.

Si vous avez d’autres idées de patrons pour ces sur-pulls… n’hésitez pas. C’est là que je regrette de ne pas savoir tricoter (ㅠ﹏ㅠ)

Sinon… vous avez peut-être remarqué la jupe ?

Certain·es ont des idées sur le modèle ? Il y a un lien dans cet article qui devrait vous donner un indice. JDCJDR !

Au pire, le mystère sera résolu la semaine prochaine 😉 Alors à bientôt !

Enregistrer sur Pinterest

Article précédent
Hacked Garnet cardigan (free pattern • Mood Sewciety)
Article suivant
Jupe Anémone : coudre un mythe (Deer & Doe)

9 commentaires

  • 6 November 2022 à 09:04
    As

    Merci pour l’article. Je pense avoir reconnu la jupe anémone de deer and doe que j’ai depuis des lustres. Cela me donne bien envie de la refaire!

    Répondre
  • 6 November 2022 à 09:59
    missumlaut

    Bien dans ton style ! Et Anémone arrive à s’adapter de façon assez extraordinaire à ce haut, je n’aurais pas imaginé ça compatible. Pour les tabards je conseille le Vogue https://www.threadandneedles.org/projets-couture/91834-jai-du-bon-tabard-reprise/
    Il est fait pour du CT (fin, épais, ce qu’on veut) mais je pense que ça passerait aussi dans une maille très stable genre sweat ferme, en tout cas : ça se tente.

    Répondre
  • 6 November 2022 à 11:23
    Sophie D

    Cet ensemble te va super bien !
    Ce type de sweat n’est pas ma came à porter mais j’aime beaucoup le côté graphique de ce vêtement !
    La marque de patron Jalie a également un procédé analogue pour coudre les élastiques épais, par contre, il ne faut pas avoir envie de changer et/ou resserrer ledit élastique sans avoir à tout défaire. Mais c’est bien pratique comme technique pour éviter que l’élastique se retourne ou vrille dans une couture.

    Si tu cherches une idée de “tabard”, il y a le patron de Creation Domum, la veste chauffe coeur qui me fait de l’oeil d’ailleurs !

    Répondre
  • 6 November 2022 à 12:33
    violette

    oui oui j’ai vu la jupe qui va très bien avec ce sweat qui est fort sympathique
    très chouette ensemble donc pour traduire le russe ou autre langue j’utilise https://www.onlinedoctranslator.com/fr/
    qui garde assez bien la configuration de la page et traduit relativement bien juste quelques ratés mais c’est compréhensible

    Répondre
  • 7 November 2022 à 09:19
    Fanfreluche

    Très bel ensemble. Le sweat combiné à la jupe met en valeur la structure années 80. Une fois de plus, une réalisation originale à la sauce Somiio ! Bravo !

    Répondre
  • 9 November 2022 à 17:45
    Selenz

    C’est amusant, je suis arrivée sur le blog depuis T&N en me disant “mais c’est une Anémone ça, non ?” 😀 Avec les photos en plus c’est flagrant !
    Ce sweat te va bien ! (et il va bien avec la jupe). Ce genre de forme n’est pas du tout pour moi (j’ai assez d’épaules comme ça) mais c’est original. J’aime moins la ceinture, je trouve que ça ne va pas trop avec les lignes clean du reste, mais je note la méthode de gestion de l’élastique !

    Répondre
  • 9 November 2022 à 19:41
    ANNE MARIE le badezet

    TRES CHOUETTE

    Répondre
  • 10 November 2022 à 15:55
    picolaformica

    Anémone bien sûr ;0)
    Concernant le haut, les épaules me font penser à 1 modèle que je viens de voir dans la présentation du nouveau livre de Christine CHARLES avec Artesane (le cahier d’exercice CAP Couture) – photo n°6

    https://www.artesane.com/fr/products/le-cahier-d-exercices-cap-couture-avec-artesane-livre-en-precommande-expedition-des-le-10-11

    Répondre
    • 14 November 2022 à 10:35

      Oh merci pour la découverte ! Je trouve les modèles de ce livre très intéressants en effet !

      Répondre

Répondre

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.