15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://somiio.fr 10000 0

Le Caire – Louxor

0 commentaires

La 2e nuit au Caire a, à nouveau été très courte. Le stress, le bruit, le confort relatif du lit… Bref.

Je me suis réveillée tôt et affamée et je suis allée au café pâtisserie en bas pour un croissant au Nutella et un thé.

 

Le croissant au Nutella a sérieusement eu du mal à passer et je me suis recouchée un petite heure. Ensuite, les bagages bouclés, j’ai laissé mon gros sac a l’hôtel et commandé un Uber pour aller à la Citadelle de Saladin.

La Citadelle de Saladin

Bon, là, je ne sais pas trop quoi dire sur l’intérêt du site. Le Guide du Routard dit que c’est un 3 petits bonhommes… mouaif.

C’était blindé d’Egyptien•nes en famille, en groupe… les touristes étaient rares et la muséographie extrêmement kitsch.

Le point intéressant c’est la vue panoramique sur Le Caire et la visite de la Mosquée.

Balade du Caire populaire au Caire chic

Après la visite, je suis partie à pied jusqu’à la Mosquée Madrassa de XXX où il y a en fait 2 mosquées côte à côte.

C’était très intéressant car la mosquée est une « vraie » mosquée de quartier, avec une ambiance différente de celle qui se trouve au sein de la Cidadelle.

Ensuite, j’ai marché, marché et marché à travers des quartier populaire et même assez miteux jusqu’à Zamalek, le quartier chic sur une île au milieu du Nil.

 

Encore une fois, sympa mais pas autant que le guide le laissait présager. Bon, j’ai quand même trouvé un bon resto, une supérette pour quelques achats et enfin le café Beanos où j’ai profité d’un Arabian Coffee au lait d’avoine.

J’ai repris un Uber pour l’hôtel où j’ai rechargé mon tel avant de repartir pour la gare. J’ai retenté Uber mais comme je ne voyait pas arriver le gars, j’ai fini par chopper un taxi au vol. Un coup de main d’un passant anglophone pour lui expliquer ma destination, une négociation minute et hop direction la gare.

Le train de nuit Le Caire Louxor

À la gare, je n’ai jamais vu un tel niveau de bordel. Une masse de voiture, de gens ! Le centre-ville x10, et c’est dire.

La gare Ramses est très jolie, avec de beaux panneaux d’affichage avec les trains à venir. Dommage qu’ils ne l’utilisent pas pour afficher le numéro de la voie… c’est comme en Grèce l’année dernière. Soit tu connais, soit faut demander.

 

Sur le quai, on m’a gentiment cédé une place sur un banc pour attendre puis un employé est venu me chercher pour m’amener au wagon. Pif-paf-pouf, j’étais dans ma cabine pour moi toute seule.

 

Après le plateau de dîner juste après le départ, je me suis couchée direct. La nuit s’est très bien passée. J’ai dormi presque 8h même si j’ai été demi-réveillée plusieurs fois… mais le train me berçait (parfois il berçait très fort, il faut le dire ).

 

Louxor

Arrivée à Louxor à 9h avec presque 2h de retard, j’ai pris directement un taxi pour poser mon sac à l’hôtel sur la promenade le long du Nil.

Ce coup-ci, l’hôtel est de classe internationale. Nickel

Puis je suis partie me promener sur la promenade. C’est très sympa, le long des gros bateaux de croisière. En face, on voit la montagne de la Vallée des Rois.

 

J’ai rencontré Ali, qui possède une bateau pour traverser le Nil vers la Vallée des Rois. On a été boire un thé et on a papoté 2-3h. Finalement, il m’a accompagnée pour déjeuner dans boui-boui. Mais la spécialité locale ne m’a pas séduite.

Je ne me sentais pas très bien donc Ali m’a raccompagné vers mon hôtel et j’ai été demander mon check-in.

Ça a pris un peu de temps, car apparemment il fallait encore repartir les personnes du groupe et j’étais là 1re à arriver.

Après une bonne douche, je me suis écroulée au lit pour une grosse sieste donc je n’ai émergé que pour voir le coucher du soleil.

J’ai été faire un tour en ville, voir le temple d’Amon de nuit, je me suis faite harcelée par les marchands du souk (ça c’est fait) et je suis allée manger dans un très bon resto, le Sopra.

J’ai dîné avec Freddy et Amara de Londres dont j’ai partagé la table. Les mezze étaient copieux et délicieux. Un très bon moment !

Et me voici dans le lobby de l’hôtel pour profiter du wifi. Je ne veux pas non plus me coucher trop tôt car ma colocataire doit arriver vers 23h30.

Voilà, voilà. Autant dire que les choses se sont considérablement améliorées.

Demain, on part pour visiter Karnac puis s’installer sur le sandal.

A priori, je n’aurai pas accès au wifi jusqu’à vendredi prochain. Vous n’entendrez donc pas parler de moi mais je serai avec un groupe. Pas d’inquiétude donc !

Article précédent
Paris – Le Caire dans la douleur
Article suivant
Karnac et le sandal

0 commentaires

    Répondre

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.