15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://somiio.fr 10000 0

Bas de maillot de bain Sun (Bikini Design Club)

4 commentaires

Ce bikini Sun complète mon maillot de bain Cuba Libre en vichy. Après mon gilet en lin, j’avais envie de souffler un 2e vent de chaleur dans les bronches du mois de février.

Ce bas de bikini est la 2e option pour mon maillot de bain. C’est la version « Sea, sex and sun », plus « mmmmh Brazil » (quoique le mien semble limite mormon par rapport à d’autres).

ITEMBOUTIQUEQUANTITÉPRIX
Patron du bikini SunBikini Design Club1offert (sinon 9 €)
Lycra polyamide vichyLionel Tissus (boutique physique)0,50 mDéjà rentabilisé
Doublure mousseB Wear0,50 moffert
Lycra noirStock0,20 m0 €
FilsStock10 €
Total  0 €

Le patron du bikini Sun

J’ai pas mal râlé l’été dernier sur le fait que les patrons de maillot de bain deux-pièces proposent très majoritairement de la grande culotte haute et couvrante. Le terme technique étant la « culotte de mémé ».

Attention, je ne suis pas forcément contre, je possède et porte aussi des culottes de mémé. J’avais juste envie d’avoir le choix d’autre chose… et c’est là que le bikini Sun entre dans la danse.

Le patron du bikini Sun était offert par la créatrice pendant une courte période durant l’été 2023.

C’est un bas de bikini échancré en forme de V sur le devant et le dos qui se pose sur les petites hanches.

Le bikini Sun propose 2 options de dos : l’option « presque un string » ou l’option « la moitié des fesses à l’air »  avec une couture centrale qui permet d’ajuster parfaitement le bikini sur le dit-popotin.

Une version avec découpes contrastantes sur les côtés est aussi proposée mais pas pour le dos le plus échancré.

Le schéma technique montre une version avec des nœuds sur les côtés qui est en fait inexistante sur le patron. Cette version n’est proposée que sous forme de hack en vidéo, sans patronage dédié.

Le patron est un PDF A4 et letter, en anglais, avec des calques de taille et seulement 6 pages à imprimer pour toutes les versions et tailles.

Si vous ne lisez pas l’anglais, rassurez-vous, il n’y a qu’une vidéo d’explication disponible pour tout le monde sur YouTube… en anglais cela dit.

Coudre le bikini Sun

La couture de ce bikini n’est pas franchement compliquée, surtout quand on a déjà cousu quelques culottes.

Cela dit, la vidéo de montage ne m’a pas vraiment impressionnée.

La créatrice parle sans arrêt de « tester des nouvelles techniques » avec nous. Or, je préfèrerais qu’elle teste et perfectionne ses techniques dans son coin, et qu’elle vienne m’expliquer comment faire quand elle est sûre de son coup.

Par ailleurs, comme vous pouvez le voir, j’ai choisi la version avec empiècements contrastants. Les pièces pour la doublure sont identiques au tissu principal, avec les empiècements.

Cependant, le montage conseille d’assembler toute la doublure d’un côté et le tissu principal de l’autre pour finir par les bâtir ensemble sur le bord extérieur avant de passer aux élastiques. Pouah.

Ce n’est pas le montage le plus pro car alors la doublure ne sera pas solidaire du tissu principal, notamment au niveau des coutures des empiècements.

Et si on voulait vraiment ce montage, pourquoi ne pas couper la doublure d’une seule pièce pour le devant et le dos plutôt que de s’embêter à couper puis recoudre ensemble les pièces pour rien ?!?

Bref. La méthode plus propre est d’assembler les pièces en fourreau (ou burrito).

Ensuite, la fameuse méthode que la créatrice « tente avec nous » est la réalisation de l’ourlet à la recouvreuse (après avoir assemblé l’élastique à la surjeteuse) plutôt qu’au point zig-zag à la machine à coudre.

Les recouvreuses étant encore moins répandues que les surjeteuses, je ne trouve pas très cool de ne montrer que ces techniques dans la vidéo d’assemblage.

Alors certes, on peut tenter d’aller à la pêche dans les autres vidéos de montage des autres patrons… mais bon, moyen pratique quand même !

Et en plus, en dépit de l’utilisation de fil mousse (une suggestion qui n’est pas faite dans la vidéo d’ailleurs), cette finition me démange le popotin.

En bref.

Bon en gros, je suis contente de la forme et du bien-aller de ce bikini Sun.

Cela dit, je n’ai pas apprécié l’amateurisme de la vidéo et mon niveau de confiance avec cette marque n’est pas très élevé. Je ne la recommande pas aux débutantes en lingerie ou en maillot de bain.

D’un autre côté, elle propose beaucoup de designs sympas. Peut-être que s’il y a des promotions, je me laisserai tenter.

Article précédent
Gilet Vivienne en lin crème (Fibremood)
Article suivant
Gilet vintage (patron L’Écho de la Mode)

4 commentaires

  • 11 février 2024 à 09:37
    Morgane

    « Que la créatrice teste dans son coin », tu m’as bien fait rigoler. 100% d’accord. On n’est pas des cobayes. Haha.
    J’adore la photo où tu perds l’équilibre.

    Répondre
  • 11 février 2024 à 09:41
    missumlaut

    Malgré les épreuves, le résultat est extraordinaire. Tu gazes vraiment en lingerie (pas que). Tu peux sans déchoir aller promener le « bonda » sur la plage de Copacabana (où, à ce qu’il parait, il y a les plus beaux du monde). Mais maintenant j’ai cette scie (sea…etc) dans la tête.

    Répondre
  • 11 février 2024 à 11:21
    Sophie D

    Très joli ton ensemble !
    Pour avoir également testé la marque pour un t-shirt WAVE ML maillot de bain (histoire d’avoir moins froid sous ma combi avec une eau à 7 degré !), je ne pense pas renouveler l’expérience !
    Absence d’instruction écrite, vidéos qui renvoi sur d’autres avec beaucoup de parlote…
    Par exemple, je voulais voir comment elle double son haut, et bien la vidéo s’interrompt à ce moment et elle dit que ce passage n’a pas été filmé, ceci sur les deux vidéos du top !
    Bon j’ai fais à ma sauce, il n’y avait pas de difficultés particulières ceci étant dit !

    Répondre
  • 11 février 2024 à 22:42
    Eliflo

    En tout cas. Le bas de maillot est très beau et te va super bien ! Ça me ramène quelques décennies en arrière. Le souvenir d’un bikini à carreaux bleu et blanc que j’adorais. De bons souvenirs, ma foi!

    Répondre

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.