15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://somiio.fr 10000 0

De l’importance de la préparation : le motif

0 commentaires

On me demande souvent comment faire pour reporter le motif d’une broderie traditionnelle sur le support. En effet, contrairement au point de croix où il « suffit » de compter, la broderie libre demande une préparation préalable du support.
Tout d’abord, il faut se procurer un motif à la bonne échelle : vive les photocopieuses et la règle de trois pour calculer de taux d’agrandissement ou de réduction. C’est selon.
Si vous voulez créer votre propre motif, il faut impérativement le préparer à l’échelle 1. Crayonnez des esquisses tant que vous voulez mais à la fin, il faut dessiner un carton (= nom donné au modèle de base, voir photo)

    Ensuite, cela dépend de la couleur support et de votre confiance en votre coup de crayon :

  1. Si vous être sûre de vous, vous pouvez reporter directement le motif à main levée grâce à des outils tels que les stylos qui s’effacent tout seuls et les craies de tailleurs (et toutes les déclinaisons : crayons craie, portes-mine, craie en poudre, etc). Le feutre est plutôt destiné aux tissus clairs tandis que la craie existe dans toutes les couleurs pour tous les tissus.
  2. Pour les grands motifs, il est préférable d’utiliser un système de décalque avec du papier carbone pour textile. Cela coûte environ 6 euros les paquets de 3/5 feuilles format raisin environ (40×60 cm).
    Le décalque peut se faire de 2 manières :
    • en reportant le motif du modèle sur la face neutre du carbone grace à du papier calque : on décalque le motif avec du papier calque et un crayon de papier bien gras, on pose le calque face crayonnée contre la face neutre du carbone et on retrace le motif sur l’envers du calque : le motif se dépose ainsi sur le carbone. Il suffit ensuite de repasser à nouveau le motif au crayon sur la face neutre du carbone, la face active (coloré) contre le support.
    • à la roulette : on fait un sandwich avec le tissu, le carbone et la feuille du motif puis on passe la roulette le long du motif qui de décalque.

Soyez je m’enfoutiste !
La broderie traditionnelle offre plus de liberté et de souplesse que le point de croix : ce n’est pas grave si le motif n’est pas reporté scrupuleusement ni si vos points ne suivent pas exactement le dessin.

Article précédent
Trop tard ?
Article suivant
Mon rêve

0 commentaires

    Répondre

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.